lexinter.net  

 

         

AUTOMOBILE

Accueil ] Remonter ]

.RECHERCHE

---

 

 

AGROALIMENTAIRE ] [ AUTOMOBILE ] AVIATION ] BANQUE ] COMMERCE ELECTRONIQUE ] CONSOMMATION ] CONSTRUCTION ET HABITATION ] DISTRIBUTION ] ENERGIE ] EQUIPEMENT ] FINANCE ] HIGH TECH ] PECHE MARITIME ] PROFESSIONS JUDICIAIRES ET JURIDIQUES ] RESTAURATION ] SANTE ] SERVICES ] TELECOMMUNICATIONS ] TOURISME ] TRANSPORT ]

Communiqué du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Inudstrie

lundi 28 juillet 2003

Cession d’une participation d’environ 8,5% dans le capital de Renault

 

horizontal rule

 

Francis Mer, Ministre de l’économie, des Finances et de l’Industrie, annonce que l’Etat vient de céder une participation d’environ 8,5% dans le capital de Renault.

Afin de pouvoir tirer parti des bonnes conditions de marché, les 24,2 millions d’actions ont été cédées sous forme d’un placement institutionnel accéléré. Le Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie a décidé de fixer le prix de cession des actions Renault à 49,15 euros. Cette cession de titres par l’Etat rapportera environ 1,2 milliards d’euros.

Le placement a fait l’objet d’une forte demande et les actions ont été placées auprès d’un large éventail d’actionnaires institutionnels français et internationaux, contribuant ainsi à conforter la base actionnariale de Renault.

Le succès de cette opération témoigne de la confiance des investisseurs dans la stratégie de développement de Renault, et notamment dans la solidité de l’alliance industrielle entre Renault et Nissan.

En application des lois de privatisation, des actions seront offertes ultérieurement par l’Etat aux salariés et anciens salariés de Renault à des conditions préférentielles. Cette offre portera sur environ 3 millions d’actions et permettra de renforcer l’association des salariés de Renault au développement de leur groupe.

A la suite de ces opérations, l’Etat conservera une participation d’environ 15% au capital de Renault, représentant 18,5% des droits de vote. L’Etat ne prévoit pas de céder sa participation restante dans Renault sur le court ou moyen terme, contribuant ainsi à assurer la stabilité de l’actionnariat du constructeur automobile.

© Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, 28/07/2003

 

 

 

---

AGROALIMENTAIRE ] [ AUTOMOBILE ] AVIATION ] BANQUE ] COMMERCE ELECTRONIQUE ] CONSOMMATION ] CONSTRUCTION ET HABITATION ] DISTRIBUTION ] ENERGIE ] EQUIPEMENT ] FINANCE ] HIGH TECH ] PECHE MARITIME ] PROFESSIONS JUDICIAIRES ET JURIDIQUES ] RESTAURATION ] SANTE ] SERVICES ] TELECOMMUNICATIONS ] TOURISME ] TRANSPORT ]

Accueil ] ACTUALITE LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE ] ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE ] ACTUALITE DE LA REGULATION ] ACTUALITE DE DROIT EUROPEEN ] ACTUALITE DES SECTEURS DU DROIT ] ACTUALITE JURIDIQUE DES SECTEURS D'ACTIVITE ] DOSSIERS D'ACTUALITE ] BLOG DE GEORGES BERLIOZ ] CARNET DU DROIT ] RECHERCHE D'EMPLOI JURIDIQUE ET FISCAL ] ACTUALITE DU DROIT ]

RECHERCHE