lexinter.net  

 

         

LES ACTIVITES D'ENRON

Accueil ] Remonter ]

.RECHERCHE

---

 

 

ENRON  LA PROCEDURE DE FAILLITE D'ENRON   LES QUESTIONS DU DOSSIER ENRON  LES INFORMATIONS EN LIGNE SUR LE DOSSIER ENRON ENRON ET LA CORPORATE GOVERNANCE ENRON ET LA REGULATION LES CONTENTIEUX ENRON ENRON ET LE DROIT BOURSIER ENRON ET LES PRODUITS DERIVES

ENRON

Le modèle Enron : un modèle fondé sur l'ingénierie financière

La société avait été considérée comme un modèle d'évolution passant de l'économie industrielle à la nouvelle économie.

En 1990 Kenneth Lay engage Jeffrey Skilling, un associé de McKinsey & C°, pour faire d'Enron Finance Corp un laboratoire de développement de produits et services financiers

Un groupe de Risk Assesment & Control fait son reporting à Skilling

 

Guy Hamel, Révolutionnaire

Interview, Amazon.fr

Georges Vialle , PLACES DE MARCHE: "Les futurs modèles du B2B s'inspireront des marchés financiers" 17/12/2001

The Financial Expertise of Enron

http://www.wiltonintl.com/fin.htm

 

D'une activité industrielle  de production d'électricité à une activité de  négoce d'énergie

Société mineure de production d'électricité au Texas elle s'était dessaisi de ses actifs industriels aux Etats Unis pour devenir un leader mondial de négoce de l'énergie . Ceci n'excluait pas cependant une activités de développement d'infrastructures d'énergie dans le cadre de la libéralisation des marchés de l'énergie , le projet le plus controversé étant en Inde, le projet Dabhol, lancé en 1996. Enron avait par ailleurs initié un projet en Bolivie en 1999 , le Cuiaba Integrated Energy Project, qui a été très critiqué sur le plan écologique.

Enron a commencé le négoce d'électricité en Juin 1994 et deviendra le plus important intervenant sur ce marché aux Etats Unis

ENRON signait des contrats à long terme de fourniture d'énergie en s'engageant sur des prix et/ou des améliorations d'efficacité

 

Enron direct

Développement et exploitation d'infrastructures d'énergie

Dabhol Power Plant Project Financing

Communiqué de Presse Enron,  6 Mai 1999

 

Les produits dérivés et la vente de services

En 1997 Enron lance sous la conduite de Lynda Clemmons une activité de dérivés climatiques . En deux ans les contrats totaliseront 1 milliard de $.

Par ailleurs Enron devient un intervenant majeur en matière de risques de crédit

Enron affirmait avoir mis au point les instruments de maitrise des risques sur les marchés non seulement de l'énergie, mais aussi de différentes matières premières ayant une sensibilité soit au coût de l'énergie, soit à des facteurs significatifs du coût de l'énergie

Enron vendait des produits et services résultant des techniques qu'elle affirmait maitriser, devenant un intervenant tellement important que ceci paraissait conforter les affirmations d'Enron.

A la différence des autres opérateurs Enron était présent dans les opérations d'un côté de la transaction au lieu de trouver des contreparties.

 

ENRON ET LES PRODUITS DERIVES

Enron et les dérivés climatiques

Enron Weather

Gestion des risques de crédit

http://www.enroncredit.com/Default.asp

Enron wholesale services

caps & floors

swaps

trade on line

"The power of Enron"

http://www.ees.enron.com/power.html

 

Une activité globale de marché en ligne

En novembre 1999 Enron lance Enron on line, le premier site global de négoce de matières premières (commodity trading) sur le net. Enron  a ainsi été une leader dans le développement des  places de marché électronique qui ont eu leur heure de gloire

Deux ans après son démarrage la société effectuait 6.000 opérations par jour pour un montant moyen de $2.5 milliards. 

Cette plate-forme avait fait d'Enron une société emblématique de l'internet. Enron a à la fois contribué au développement de la bulle internet et profité du phénomène. Enron est présentée comme la plus importante société du Net.

 

Enron et Place de Marché Internet

EnronOnline   

Enron et l'e-procurement

http://www.gcima.com/news/img_news/9.pdf

 

Une activité très diversifiée de négoce et de services

Les activités de négoce d'Enron vont du gaz et électricité, de charbon en passant par le bois et le papier au négoce de métaux.

2.100 produits financiers étaient offerts dans quatre continents et dans 15 devises

Enron affiche une augmentation de son chiffre d'affaires qui passe de $40,1 Milliards en 1999 à $100.8 en 2000 sur une envolée de son chiffre d'affaires par des contrats d'achat et de vente en matière d'électricité et de gaz naturele

Enron International  

Négoce de Produits et Services

Enron et les services

Enron Energy Services  

 

 

Un modèle qui est présenté comme exemplaire

Le modèle Enron est salué comme la preuve d'innovation et de résultats quasiment jusqu'à sa chute.

Enron a suscité ainsi une admiration parfois dithyrambique où l'alchimie financière assortie d'une fascination pour les techniques internet a conduit à une admiration quasi-inconditionnelle pour un modèle qui aurait pu normalement paraitre trop beau pour être vrai en fonction du vieil adage "if it is too beautiful to be true, it just ain't true"

En septembre 1999 Andrew Fastow est lauréat des prix de "CFO Magazine ". Il se flatte du fait que le CA a été multiplié par dix sans dilution du capital ni augmentation de l'endettement par un financement salué par les banques d'affaires comme remarquablement innovant.

Le cours des actions d'Enron avait faibli en 1997 et avait rebondi en 1998

Le 20 août 2000, en pleine euphorie internet , l'action Enron atteint 90 $

Enron avait un résultat fiscal négligeable malgré la profitabilité exceptionnelle affirmée. Enron avait 800 filiales dans des places off shore (Caïman, 140 sociétés en Hollande , Antilles néerlandaises)

Le 5 mars 2001 , malgré les pressions d'Enron, une journaliste de Fortune magazine publie un article "Est ce qu'Enron est surévalué". L'article passe largement inaperçu

ENRON LES ASPECTS COMPTABLES

House of the Year, Energy Derivatives Award Winner, Energy Power Risk Management, 2001

e-plus Usine Nouvelle

e+. Les activités de trading n'offrent-elles pas également des perspectives intéressantes ?

Georges Vialle. Pour compenser la réduction des marges sur les places de marché B2B, certains opérateurs se lanceront dans la spéculation, en achetant et en vendant d'importants volumes de biens sur leurs marchés. Enron a lancé ce modèle de l'"e-spéculation" sur les marchés de l'énergie. Sa plate-forme d'échanges électroniques lui permet de réaliser des profits sur l'achat et la vente, pour son propre compte, de différents produits énergétiques (gaz naturel, électricité, pulpe...) et de crédits antipollution. Suivant l'exemple des banques d'investissement, cette entreprise s'est également lancée dans la création et la vente de produits dérivés, tels que des options, des instruments financiers à terme et des swaps, qui permettent aux autres acteurs du marché de couvrir les risques liés aux fluctuations de prix. Les "e-spéculateurs" expérimentés, désirant capitaliser à partir d'une abondante masse d'informations sur le marché, préféreront des secteurs qui facilitent l'échange de produits relativement standardisés entre de nombreux acheteurs : ils pourraient même abaisser leurs commissions au-dessous de zéro, c'est-à-dire payer pour recevoir un flux de transactions afin d'en tirer de précieuses informations sur le marché. Leur préférence ira également à des marchés aux prix très fluctuants, afin de pouvoir jouer sur des écarts. Il faut donc s'attendre à les voir émerger dans les secteurs des produits chimiques, du papier et de la métallurgie.

 

Une activité dépendante de la dérégulation

En mars 2000 Enron est classé au sixième rang mondial des sociétés dans le secteur de l'énergie.

En décembre 2000 le Congrès approuve le Commodity Future Modernization Act qui confirme l'exemptio des dérivés en matière d'énergie de la régulation , échappant au contrôle de la Commodity Futures Trading Commission?

La crédibilité d'Enron était bien entendu lié à la convergence entre sa stratégie et la politique américaine dont le poids mondial dans ces secteurs est prépondérant. Enron était un des membres influents de l'US Coalition of Service Industries auprès en particulier de l'OMC. 

En Janvier 2001 la crise en Californie amène une augmentation des prix de l'énergie

En juin 2001 les régulateurs fédéraux imposent des contrôles de prix sur les marchés de l'électricité

 

 Enron et la déréglementation

ENRON ET LA REGULATION

http://www.ees.enron.com/allstates.html

Agenda for reform :  A fresh look at rules for energy and finance FT.com

Claude Rochet, Stratégie, Comment gérer l'électricité

US to probe Enron's ties to Energy prices,WashingtonPost Jan 29 2002

 

La chute

 

Le 16 octobre 2001 ENRON annonce qu'll  déduit 1B$ de ses résultats du 3ème trimestre

2 décembre 2001 Chapter 11 filing

 

LA PROCEDURE DE FAILLITE D'ENRON

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

---

LES QUESTIONS DU DOSSIER ENRON ] LES INFORMATIONS EN LIGNE SUR LE DOSSIER ENRON ] LA PROCEDURE DE FAILLITE D'ENRON ] ENRON LES ASPECTS COMPTABLES ] [ LES ACTIVITES D'ENRON ] ENRON ET LA CORPORATE GOVERNANCE ] ENRON ET LA REGULATION ] LES CONTENTIEUX ENRON ] LES CONTENTIEUX ANDERSEN ] ENRON ET LE DROIT BOURSIER ] ENRON ET LES PRODUITS DERIVES ] HISTORIQUE ENRON ] BIBLIOGRAPHIE ENRON ]

Accueil ] ACTUALITE LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE ] ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE ] ACTUALITE DE LA REGULATION ] ACTUALITE DE DROIT EUROPEEN ] ACTUALITE DES SECTEURS DU DROIT ] ACTUALITE JURIDIQUE DES SECTEURS D'ACTIVITE ] DOSSIERS D'ACTUALITE ] BLOG DE GEORGES BERLIOZ ] CARNET DU DROIT ] RECHERCHE D'EMPLOI JURIDIQUE ET FISCAL ] ACTUALITE DU DROIT ]

RECHERCHE