lexinter.net  

 

         

LOI D'AMNISTIE

Accueil ] Remonter ] AMNISTIE DES SANCTIONS DISCIPLINAIRES OU PROFESSIONNELLES ] AMINISTIE PAR MESURE INDIVIDUELLE ] EXCLUSIONS DE L'AMNISTIE ] EFFETS DE L'AMNISTIE ] DISPOSITIONS RELATIVES A L'OUTRE MER ]

.RECHERCHE

---

 

 

[ LOI D'AMNISTIE ] LOIS SUR LA SECURITE ET SUR LA JUSTICE ] LOI SUR LA SECURITE FINANCIERE ] CIRCULAIRE DUTREIL ] LOI DUTREIL SUR L'INITIATIVE ECONOMIQUE ] DOSSIERS LEGISLATIFS ] DECRET RELATIF AU PLAN D'EPARGNE POPULAIRE ] DECRET DU 7 JUILLET 2005 AUTORISANT L'OUVERTURE MINORITAIRE DU CAPITAL D'ELECTRICITE DE FRANCE ] PROJETS DE LOI - PROPOSITIONS DE LOI ] PROJETS DE LOI 2008 ] PROJETS DE LOI 2007 ] REFORME DES RETRAITES ] ACTUALITE MEDECINE ] ACTUALITE SOINS PSYCHIATRIQUES ] ACTUALITE SANTE PUBLIQUE ] PROJETS DE LOI 2012 ] ORDONNANCE DU 10 FEVRIER 2016 PORTANT REFORME DU DROIT DES CONTRATS DU REGIME GENERAL ET DE LA PREUVE DES OBLIGATIONS ] LOI DU 20 JUIN 2016 POURR L'ECONOMIE BLEUE ] LOI DU 21 JUIN 2016 REFORMANT LE SYSTEME DE REPRESSION DES ABUS DE MARCHE ] ORDONNANCE DU 23 JUIN 2016 RELATIVE AUX MARCHES D'INSTRUMENTS FINANCIERS ] LOI DU 8 AOUT 2016 RELATIVE AU TRAVAIL (LOI EL KHOMRI) ] LOI DU 7 OCTOBRE 2016 POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE ] LOI DU 18 NOVEMBRE 2016 MODERNISATION DE LA JUSTICE DU XXIème SIECLE ] ORDONNANCE DU 25 JUILLET 2015 RELATIVE AUX MARCHES PUBLICS ] DECRET DU 25 MARS 2016 RELATIF AUX MARCHES PUBLICS ] Nouvelle page 3 ] Nouvelle page 4 ]

AMNISTIE

J.O. Numéro 185 du 9 Août 2002 page 13647

 


LOI no 2002-1062 du 6 août 2002 portant amnistie (1)


Chapitre Ier
Amnistie de droit

Article 1er


Sont amnistiées de droit, en raison soit de leur nature ou des circonstances de leur commission, soit du quantum ou de la nature de la peine prononcée, les infractions mentionnées par le présent chapitre lorsqu'elles ont été commises avant le 17 mai 2002, à l'exception de celles qui sont exclues du bénéfice de l'amnistie en application des dispositions de l'article 14.
L'amnistie prévue par le présent chapitre bénéfice aux personnes physiques et aux personnes morales.


Section 1
Amnistie en raison de la nature de l'infraction
ou des circonstances de sa commission

Article 2


Sont amnistiés en raison de leur nature :
1o Les contraventions de police et les contraventions de grande voirie ;
2o Les délits pour lesquels seule une peine d'amende est encourue, à l'exception de toute autre peine ou mesure ;
3o Les délits prévus par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse ;
4o Les infractions prévues par les articles 397, 398 à 406, 414, 415, 418, 429 (premier alinéa), 438, 441, 447, 451, 453, 456 (troisième alinéa), 457, 460, 461, 465, 468 et 469 (premier alinéa) du code de justice militaire et les articles L. 118, L. 124, L. 128, L. 129, L. 131, L. 134, L. 146 à L. 149, L. 149-7, L. 149-8, L. 149-9, L. 156 et L. 159 du code du service national ; toutefois, les délits de désertion prévus par les articles 398 à 406 du code de justice militaire, commis par un militaire de carrière ou servant en vertu d'un contrat, ne sont amnistiés que lorsque le point de départ des délais fixés à l'article 398 de ce code est antérieur au 17 mai 2002 et que l'auteur s'est ou se sera présenté volontairement devant l'autorité militaire compétente avant le 31 décembre 2002.

Article 3


Sont amnistiés, lorsqu'ils sont passibles de moins de dix ans d'emprisonnement, les délits commis dans les circonstances suivantes :


1°) Délits commis à l'occasion de conflits du travail ou à l'occasion d'activités syndicales et revendicatives de salariés, d'agents publics et de membres de professions libérales, y compris au cours de manifestations sur la voie publique ou dans des lieux publics ;
2°) Délits d'exercice illégal de la médecine commis à l'occasion de la pratique d'une activité d'ostéopathie ou de chiropraxie par des professionnels qui remplissent les conditions d'exercice prévues par la loi no 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé ;
3°) Délits commis à l'occasion de conflits relatifs aux problèmes de l'enseignement ou délits relatifs à la reproduction d'oeuvres ou à l'usage de logiciels à des fins pédagogiques et sans but lucratif ;
4°) Délits en relation avec des conflits de caractère industriel, agricole, rural, artisanal ou commercial, y compris au cours de manifestations sur la voie publique ou dans des lieux publics ;
5°) Délits en relation avec des élections de toute nature, à l'exception de ceux qui sont en relation avec le financement direct ou indirect de campagnes électorales ou de partis politiques ;
6°) Délits en relation avec la défense des droits et intérêts des Français rapatriés d'outre-mer.


Lorsqu'elle intervient après condamnation définitive, l'amnistie résultant du présent article est constatée par le ministère public près la juridiction ayant prononcé la condamnation, agissant soit d'office, soit sur requête du condamné ou de ses ayants droit. La décision du ministère public peut être contestée dans les conditions prévues aux deuxième et troisième alinéas de l'article 778 du code de procédure pénale.

Article 4


En cas de condamnation pour infractions multiples, le condamné est amnistié si l'infraction amnistiée en application des dispositions de la présente section est légalement punie de la peine la plus forte ou d'une peine égale à celles qui sont prévues pour les autres infractions poursuivies, sauf si l'une de ces infractions est exclue du bénéfice de la présente loi en application des dispositions de l'article 14.


Section 2
Amnistie en raison du quantum ou de la nature de la peine

Article 5


Sont amnistiés les délits qui ont été ou seront punis de peines d'amende ou de jours-amendes, à l'exclusion de l'une des peines prévues à l'article 6.
Toutefois, si l'amende est supérieure à 750 Euros, l'amnistie ne sera acquise qu'après le paiement de cette amende ou après qu'aura été subie l'incarcération prévue par l'article 131-25 du code pénal ; l'amnistie sera également acquise après exécution de la contrainte par corps, celle-ci ne faisant pas cependant obstacle au recouvrement ultérieur de l'amende.

Article 6


Sont amnistiés les délits qui ont été ou seront punis des peines ci-après énumérées :


1°) Peines d'emprisonnement inférieures ou égales à trois mois sans sursis ; les peines d'emprisonnement sans sursis résultant de la révocation d'une peine d'emprisonnement avec application du sursis assorti de l'obligation d'accomplir un travail d'intérêt général ne sont pas amnistiées ;
2°) Peines d'emprisonnement inférieures ou égales à trois mois avec application du sursis avec mise à l'épreuve ;
3°) Peines d'emprisonnement inférieures ou égales à six mois avec application du sursis simple ;
4°)  Peines d'emprisonnement d'une durée supérieure à trois mois et ne dépassant pas six mois avec application du sursis avec mise à l'épreuve, lorsque la condamnation aura été déclarée non avenue en application de l'article 132-52 du code pénal, ou que le condamné aura accompli le délai d'épreuve prévu par l'article 132-42 du code pénal sans avoir fait l'objet, en application des articles 132-47 à 132-51 du code pénal, d'une décision ordonnant la révocation du sursis ;
5°) Peines d'emprisonnement d'une durée ne dépassant pas six mois avec application du sursis assorti de l'obligation d'accomplir un travail d'intérêt général, lorsque le condamné aura accompli la totalité du travail d'intérêt général sans avoir fait l'objet, en application de l'article 132-56 du code pénal, d'une décision ordonnant la révocation du sursis ; lorsqu'il a été fait application de la procédure prévue à l'article 132-57 du code pénal, le quantum de la peine à prendre en considération pour l'application du présent article est celui qui résulte de la mise en oeuvre de ladite procédure ;
6°)  Peines d'emprisonnement dont une part est assortie du sursis simple ou du sursis avec mise à l'épreuve, lorsque la fraction ferme de l'emprisonnement est inférieure ou égale à trois mois et que la durée totale de la peine prononcée est inférieure ou égale à six mois, sous réserve que soient remplies, pour les peines assorties du sursis avec mise à l'épreuve, les conditions prévues au 4o ;
7°) Peines de travail d'intérêt général prononcées en application des articles 131-8 du code pénal et 20-5 de l'ordonnance no 45-174 du 2 février 1945 relative à l'enfance délinquante, l'amnistie n'étant toutefois acquise qu'après l'accomplissement par le condamné de la totalité du travail d'intérêt général ;
8°) Peines alternatives prononcées en application des dispositions des 1o à 5o et 8o à 10o de l'article 131-6 du code pénal ;
9°)  Peines complémentaires prononcées à titre de peines principales en application des dispositions de l'article 131-11 du code pénal, à l'exception des peines mentionnées à l'article 16.
Lorsque les peines ci-dessus ont été prononcées en même temps qu'une peine d'amende ou de jours-amendes, l'amnistie n'est acquise que sous réserve que la condition prévue au second alinéa de l'article 5 soit remplie.

Article 7


Sont amnistiées les infractions qui ont donné ou donneront lieu :
1°) A une dispense de peine en application des articles 132-58 et 132-59 du code pénal ;
2°)  Soit à une mesure d'admonestation, soit à la remise du mineur à ses parents, à son tuteur ou à la personne qui en avait la garde ou à une personne digne de confiance, soit à la dispense de toute mesure, en application de l'ordonnance no 45-174 du 2 février 1945 précitée.

Article 8


L'amnistie prévue par les articles 5 à 7 n'est acquise qu'après condamnation devenue définitive.
Toutefois, hors les cas où l'amnistie est subordonnée à l'exécution de la peine, en l'absence de partie civile et sauf opposition, appel ou pourvoi en cassation dans les délais légaux à compter du jour de la décision, cette amnistie est acquise, sans qu'il y ait lieu à signification, après condamnation prononcée par défaut, par itératif défaut ou dans les conditions prévues par les articles 410 et 411 du code de procédure pénale.
Le condamné bénéficiant de l'amnistie prévue à l'alinéa précédent conserve la possibilité de former opposition, d'interjeter appel ou de se pourvoir en cassation, selon le cas, s'il fait ultérieurement l'objet d'une assignation sur intérêts civils. Le délai d'opposition, d'appel ou de pourvoi en cassation est alors calculé à compter du jour où le condamné a eu connaissance de cette assignation.
Lorsqu'il a formé un appel, une opposition ou un pourvoi en cassation avant l'entrée en vigueur de la présente loi contre une condamnation amnistiée par application des articles 5 à 7, le prévenu peut, par déclaration au greffe de la juridiction qui a rendu la décision ou de l'établissement pénitentiaire dans lequel il est détenu, se désister de la voie de recours exercée. Ce désistement rend caducs tous les recours incidents autres que ceux formés par les parties civiles et les autres prévenus et rend définitive la condamnation en ce qui concerne l'action publique, à l'égard de celui qui s'est désisté.


Section 3
Contestations relatives à l'amnistie

Article 9

Les contestations relatives à l'amnistie de droit prévue par le présent chapitre sont soumises aux règles de compétence et de procédure prévues par les deuxième et troisième alinéas de l'article 778 du code de procédure pénale.
Si la décision a été rendue par une juridiction militaire siégeant en France, la requête sera soumise à la chambre de l'instruction de la cour d'appel dans le ressort de laquelle était établi le siège de cette juridiction.
Si la décision a été rendue par un tribunal aux armées siégeant à l'étranger, la requête sera présentée à la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris.
En matière de contraventions de grande voirie, la juridiction compétente est celle qui a prononcé la condamnation.
En l'absence de condamnation définitive, les contestations sont soumises à la juridiction compétente pour statuer sur la poursuite.



AMNISTIE DES SANCTIONS DISCIPLINAIRES OU PROFESSIONNELLES ] AMINISTIE PAR MESURE INDIVIDUELLE ] EXCLUSIONS DE L'AMNISTIE ] EFFETS DE L'AMNISTIE ] DISPOSITIONS RELATIVES A L'OUTRE MER ]

 

 

 

---

[ LOI D'AMNISTIE ] LOIS SUR LA SECURITE ET SUR LA JUSTICE ] LOI SUR LA SECURITE FINANCIERE ] CIRCULAIRE DUTREIL ] LOI DUTREIL SUR L'INITIATIVE ECONOMIQUE ] DOSSIERS LEGISLATIFS ] DECRET RELATIF AU PLAN D'EPARGNE POPULAIRE ] DECRET DU 7 JUILLET 2005 AUTORISANT L'OUVERTURE MINORITAIRE DU CAPITAL D'ELECTRICITE DE FRANCE ] PROJETS DE LOI - PROPOSITIONS DE LOI ] PROJETS DE LOI 2008 ] PROJETS DE LOI 2007 ] REFORME DES RETRAITES ] ACTUALITE MEDECINE ] ACTUALITE SOINS PSYCHIATRIQUES ] ACTUALITE SANTE PUBLIQUE ] PROJETS DE LOI 2012 ] ORDONNANCE DU 10 FEVRIER 2016 PORTANT REFORME DU DROIT DES CONTRATS DU REGIME GENERAL ET DE LA PREUVE DES OBLIGATIONS ] LOI DU 20 JUIN 2016 POURR L'ECONOMIE BLEUE ] LOI DU 21 JUIN 2016 REFORMANT LE SYSTEME DE REPRESSION DES ABUS DE MARCHE ] ORDONNANCE DU 23 JUIN 2016 RELATIVE AUX MARCHES D'INSTRUMENTS FINANCIERS ] LOI DU 8 AOUT 2016 RELATIVE AU TRAVAIL (LOI EL KHOMRI) ] LOI DU 7 OCTOBRE 2016 POUR UNE REPUBLIQUE NUMERIQUE ] LOI DU 18 NOVEMBRE 2016 MODERNISATION DE LA JUSTICE DU XXIème SIECLE ] ORDONNANCE DU 25 JUILLET 2015 RELATIVE AUX MARCHES PUBLICS ] DECRET DU 25 MARS 2016 RELATIF AUX MARCHES PUBLICS ] Nouvelle page 3 ] Nouvelle page 4 ]

Accueil ] ACTUALITE LEGISLATIVE ET REGLEMENTAIRE ] ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE ] ACTUALITE DE LA REGULATION ] ACTUALITE DE DROIT EUROPEEN ] ACTUALITE DES SECTEURS DU DROIT ] ACTUALITE JURIDIQUE DES SECTEURS D'ACTIVITE ] DOSSIERS D'ACTUALITE ] BLOG DE GEORGES BERLIOZ ] CARNET DU DROIT ] RECHERCHE D'EMPLOI JURIDIQUE ET FISCAL ] ACTUALITE DU DROIT ]

RECHERCHE