lexinter.net  

 

    CODE GENERAL DES IMPOTS     

TAXE SUR LES SERVICES DE TELEVISION

Accueil | IMPOTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILEES | TAXES SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES | DISPOSITIONS COMMUNES AUX IMPOTS DIRECTS ET A LA TAXE SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES | CONTRIBUTIONS INDIRECTES ET TAXES DIVERSES | ENREGISTREMENT PUBLICITE FONCIERE IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE TIMBRE | DISPOSITIONS COMMUNES (TITRE V)
Remonter ]

CODE GENERAL DES IMPOTS 2011

RECHERCHE

 

CODES  

CIVIL

COMMERCE

CONCURRENCE

SOCIETES

PROCEDURES COLLECTIVES

CONSOMMATION

TRAVAIL

MARCHES PUBLICS

IMPOTS

PENAL

PROCEDURE PENALE

MONETAIRE

SECURITE SOCIALE

ENVIRONNEMENT

POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

PROPRIETE INTELLECTUELLE

ROUTE

URBANISME

 

 

CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI

 

Chapitre VII ter : Taxe sur les services de télévision

 

 


 

Article 302 bis KB

 

(Loi nº 97-1239 du 29 décembre 1997 art. 28 a f finances rectificative pour 1997 en vigueur le 1er janvier 1998, Journal Officiel du 30 décembre 1997)

 
(Loi nº 2004-1484 du 30 décembre 2004 art. 120 I finances pour 2005 Journal Officiel du 31 décembre 2004)

 
(Loi nº 2005-1719 du 30 décembre 2005 art. 50 IV, art. 165 I finances pour 2006 Journal Officiel du 31 décembre 2005)

 
(Loi nº 2005-1720 du 30 décembre 2005 art. 42 I, III finances rectificative pour 2005 Journal Officiel du 31 décembre 2005)

   I. Il est institué une taxe due par tout exploitant établi en France d'un service de télévision reçu en France métropolitaine ou dans les départements d'outre-mer et qui a programmé, au cours de l'année civile précédente, une ou plusieurs oeuvres audiovisuelles ou cinématographiques éligibles aux aides du compte d'affectation spéciale ouvert dans les écritures du Trésor et intitulé : "Cinéma, audiovisuel et expression radiophonique locale".

   II. 1. La taxe est assise sur le montant hors taxe sur la valeur ajoutée des abonnements et des autres sommes versées, en rémunération d'un service de télévision mentionné au I, par les usagers, par les organismes qui exploitent des réseaux câblés et par tout organisme chargé de la commercialisation de services de télévision diffusés par satellite ou par voie hertzienne terrestre.
   2. Lorsque les personnes mentionnées au I exploitent un service de télévision diffusé par voie hertzienne terrestre, la taxe est assise sur le montant hors taxe sur la valeur ajoutée des abonnements et autres sommes mentionnées au 1 ainsi que :
   a) Des sommes versées par les annonceurs et les parrains, pour la diffusion de leurs messages publicitaires et de parrainage, aux redevables concernés ou aux régisseurs de messages publicitaires et de parrainage (1). Ces sommes font l'objet d'un abattement forfaitaire de 4 % ;
   b) Du produit de la redevance pour droit d'usage des appareils de télévision encaissé par les redevables concernés, à l'exception de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision d'outre-mer ;
   c. Des sommes versées directement ou indirectement par les opérateurs de communications électroniques aux redevables concernés, ou à des personnes auxquelles ces redevables en ont confié l'encaissement, à raison des appels téléphoniques à revenus partagés, des connexions à des services télématiques et des envois de minimessages qui sont liés à la diffusion de leurs programmes, à l'exception des programmes servant une grande cause nationale ou d'intérêt général.

   III. L'exigibilité de la taxe est constituée par l'encaissement du produit de la redevance et par le versement des autres sommes mentionnées au II.

   IV. Les redevables procèdent à la liquidation de la taxe due au titre de l'année civile précédente lors du dépôt de leur déclaration de taxe sur la valeur ajoutée du mois de mars ou du premier trimestre de l'année civile.

   V. La taxe est recouvrée et contrôlée selon les mêmes procédures et sous les mêmes sanctions, garanties, sûretés et privilèges que la taxe sur la valeur ajoutée. Les réclamations sont présentées, instruites et jugées selon les règles applicables à cette même taxe.

   NOTA : (1) Phrase applicable à compter du 1er janvier 2007.
   NOTA : La présente version de cet article est en vigueur jusqu'au 1er janvier 2008.


 

 


 

Article 302 bis KB

 

(Loi nº 97-1239 du 29 décembre 1997 art. 28 a f finances rectificative pour 1997 en vigueur le 1er janvier 1998, Journal Officiel du 30 décembre 1997)

 
(Loi nº 2004-1484 du 30 décembre 2004 art. 120 I finances pour 2005 Journal Officiel du 31 décembre 2004)

 
(Loi nº 2005-1719 du 30 décembre 2005 art. 50 IV, art. 165 I finances pour 2006 Journal Officiel du 31 décembre 2005)

 
(Loi nº 2005-1720 du 30 décembre 2005 art. 42 I, III finances rectificative pour 2005 Journal Officiel du 31 décembre 2005)

 
(Loi nº 2007-309 du 5 mars 2007 art. 35 I Journal Officiel du 7 mars 2007 en vigueur le 1er janvier 2008)

   I. Il est institué une taxe due par tout éditeur de services de télévision au sens de l'article 2 de la loi nº 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, qui est établi en France et qui a programmé, au cours de l'année civile précédente, une ou plusieurs oeuvres audiovisuelles ou cinématographiques éligibles aux aides du compte d'affectation spéciale ouvert dans les écritures du Trésor et intitulé : "Cinéma, audiovisuel et expression radiophonique locale", ainsi que par tout distributeur de services de télévision au sens de l'article 2-1 de la loi nº 86-1067 du 30 septembre 1986 précitée établi en France.
   Pour l'application du présent article, est regardé comme distributeur de services de télévision tout éditeur de services de télévision, dont le financement fait appel à une rémunération de la part des usagers, qui encaisse directement le produit des abonnements acquittés par ces usagers.

   II. La taxe est assise sur le montant hors taxe sur la valeur ajoutée :
   1º Pour les éditeurs de services de télévision :
   a) Des sommes versées par les annonceurs et les parrains, pour la diffusion de leurs messages publicitaires et de parrainage, aux redevables concernés ou aux régisseurs de messages publicitaires et de parrainage (1). Ces sommes font l'objet d'un abattement forfaitaire de 4 % ;
   b) Du produit de la redevance pour droit d'usage des appareils de télévision encaissé par les redevables concernés, à l'exception de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision d'outre-mer ;
   c. Des sommes versées directement ou indirectement par les opérateurs de communications électroniques aux redevables concernés, ou à des personnes auxquelles ces redevables en ont confié l'encaissement, à raison des appels téléphoniques à revenus partagés, des connexions à des services télématiques et des envois de minimessages qui sont liés à la diffusion de leurs programmes, à l'exception des programmes servant une grande cause nationale ou d'intérêt général.
   2º Pour les distributeurs de services de télévision, des abonnements et autres sommes acquittés par les usagers en rémunération d'un ou plusieurs services de télévision. Lorsqu'une offre donne également accès à d'autres catégories de services, la taxe est assise sur la seule part de cette offre correspondant aux services de télévision. Le produit des abonnements et autres sommes précités fait l'objet d'une déduction de 10 %. Lorsque le redevable exploite plusieurs réseaux de communications électroniques et a conclu à cette fin avec des collectivités territoriales des conventions d'exploitation distinctes, la taxe est assise sur le produit des abonnements et autres sommes précités, dans le cadre de chacune de ces conventions.

   III. L'exigibilité de la taxe est constituée par l'encaissement du produit de la redevance et par le versement des autres sommes mentionnées au 1º du II pour les éditeurs de services de télévision et, pour les distributeurs de services, par l'encaissement du produit des abonnements et autres sommes mentionnés au 2º du même II.

   IV. Les redevables procèdent à la liquidation de la taxe due au titre de l'année civile précédente lors du dépôt de leur déclaration de taxe sur la valeur ajoutée du mois de mars ou du premier trimestre de l'année civile.

   V. La taxe est recouvrée et contrôlée selon les mêmes procédures et sous les mêmes sanctions, garanties, sûretés et privilèges que la taxe sur la valeur ajoutée. Les réclamations sont présentées, instruites et jugées selon les règles applicables à cette même taxe.

   NOTA : (1) Phrase applicable à compter du 1er janvier 2007.


 

 


 

Article 302 bis KC

 

(Loi nº 97-1239 du 29 décembre 1997 art. 28 a f finances rectificative pour 1997 en vigueur le 1er janvier 1998, Journal Officiel du 30 décembre 1997)

 
(Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 6 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)

 
(Règlement nº CE 974-98 du 3 mai 1998 art. 14 JOCE 11 mai 1998 en vigueur le 1er janvier 2002))

 
(Loi nº 2007-309 du 5 mars 2007 art. 36 Journal Officiel du 7 mars 2007)

   La taxe est calculée en appliquant à la fraction de chaque part du montant des encaissements et versements annuels en euros (hors taxe sur la valeur ajoutée) qui excède 3 700 000 euros les taux de :
   1,2 % pour la fraction supérieure à 3 700 000 euros et inférieure ou égale à 5 500 000 euros ;
   2,2 % pour la fraction supérieure à 5 500 000 euros et inférieure ou égale à 7 300 000 euros ;
   3,3 % pour la fraction supérieure à 7 300 000 euros et inférieure ou égale à 9 100 000 euros ;
   4,4 % pour la fraction supérieure à 9 100 000 euros et inférieure ou égale à 11 000 000 euros ;
   5,5 % pour la fraction supérieure à 11 000 000 euros.
   Le montant de la taxe résultant de l'application des dispositions précédentes est réduit de 50 % pour la Société nationale de radiodiffusion et de télévision d'outre-mer et pour les services de télévision dont l'exploitant est établi dans les départements d'outre-mer.
   Pour les services de télévision diffusés en haute définition, les taux qui précèdent sont majorés de 0,2.
   Pour les services de télévision diffusés en télévision mobile personnelle, les taux qui précèdent sont majorés de 0,1.

   NOTA : Une anomalie dans l'article 35 de la loi nº 2007-309 empêche la mise à jour de façon complète et correcte de cet article.
 

CGI 2011

ARTICLES

1

2 à 204

1A à 11

12 à 13

14 à 33

34 à 61

62

63 à 78

79 à 90

92 à 95

108 à 119

151

156 à 168

170 à 175A

182 à  200A

201 à 204A

204 B

205 à 223

205

206 à 208

209 à 217

209

209B

218

219

220

221

223 à 235

236 à 248

239

231

256 à 298

302

302 à 633

634 à 1137

634 à 676

677 à 848

849 à 865

885

886 à 919

1379 à 1585

1586 à 1599

1657 à 1691

1692 à 1696

1698 à 1700

1701 à 1723

 

 

 

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE | TAXE DE L'AVIATION CIVILE | TAXE SUR LA PUBLICITE TELEVISEE | TAXE SUR LES SERVICES DE TELEVISION | TAXE SUR LA PUBLICITE DIFFUSEE PAR VOIE DE RADIODIFFUSION OU DE TELEVISION | TAXE SUR LES VENTES ET LOCATIONS DE VIDEOGRAMMES | TAXE SUR CERTAINES DEPENSES DE PUBLICITE | TAXE SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES DES EXPLOITANTS AGRICOLES | REDEVANCE SANITAIRE D'ABATTAGE | REDEVANCE SANITAIRE DE DECOUPAGE | REDEVANCES SANITAIRES SUR LES PRODUITS DE LA PECHE ET DE L'AQUACULTURE | REDEVANCES SANITAIRES POUR LE CONTROLE DE CERTAINS PRODUITS ET DE LEURS RESIDUS | TAXE FORFAITAIRE SUR LES ACTES DES HUISSIERS DE JUSTICE | TAXE DUE PAR LES CONCESSIONNAIRES D'AUTOROUTE | TAXE CONCERNANT LA DIFFUSION DE MANIFESTATIONS SPORTIVES | TAXE SUR L'EPANDAGE DE BOUES D'EPURATION


Accueil | IMPOTS DIRECTS ET TAXES ASSIMILEES | TAXES SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES | DISPOSITIONS COMMUNES AUX IMPOTS DIRECTS ET A LA TAXE SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES | CONTRIBUTIONS INDIRECTES ET TAXES DIVERSES | ENREGISTREMENT PUBLICITE FONCIERE IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE TIMBRE | DISPOSITIONS COMMUNES (TITRE V)

RECHERCHE

 

---

 

 

 

nt = "pub-4396707871103917"; google_ad_width = 728; google_ad_height = 90; google_ad_format = "728x90_as"; google_ad_type = "text_image"; google_ad_channel = ""; google_ui_features = "rc:6"; //-->