lexinter.net  

 

 

 

      ENVIRONNEMENT            

Accueil | CODE DE L'ENVIRONNEMENT | LOI RELATIVE A LA PROTECTION DE LA NATURE

PLANS REGIONAUX POUR LA QUALITE DE L'AIR
EAU ET MILIEUX AQUATIQUES ] AIR ET ATMOSPHERE ]

Remonter | SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L'AIR | INFORMATION DU PUBLIC | PLANS REGIONAUX POUR LA QUALITE DE L'AIR | PLANS DE PROTECTION DE L'ATMOSPHERE | PLANS DE DEPLACEMENT URBAIN | MESURES D'URGENCE | REDUCTION DE LA CONSOMMATION D'ENERGIE | VEHICULES AUTOMOBILES | DISPOSITIONS FINANCIERES ET FISCALES | CONTROLES ET SANCTIONS | POLLUTIONS CAUSEES PAR DES SUBSTANCES RADIOACTIVES | DEFENSE NATIONALE | ITINERAIRES CYCLABLES

RECHERCHE 

 

---

 

  

CODES  

CIVIL

COMMERCE

CONCURRENCE

SOCIETES

PROCEDURES COLLECTIVES

CONSOMMATION

TRAVAIL

MARCHES PUBLICS

IMPOTS

PENAL

PROCEDURE PENALE

MONETAIRE

SECURITE SOCIALE

ENVIRONNEMENT

POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

PROPRIETE INTELLECTUELLE

ROUTE

URBANISME

 

 

 

  

 

CODE DE L'ENVIRONNEMENT (Partie Législative)

Section 1 : Plans régionaux pour la qualité de l'air


Article L222-1

 

(Loi n° 2002-92 du 22 janvier 2002 art. 24 I Journal Officiel du 23 janvier 2002)

 

(Loi n° 2002-276 du 27 février 2002 art. 109 I a Journal Officiel du 28 février 2002)



   Le président du conseil régional, élabore un plan régional pour la qualité de l'air qui fixe des orientations permettant, pour atteindre les objectifs de qualité de l'air mentionnés à l'article L. 221-1, de prévenir ou de réduire la pollution atmosphérique ou d'en atténuer les effets. Les services de l'Etat sont associés à son élaboration. Le conseil régional recueille l'avis du comité de massif pour les zones où s'applique la convention alpine. Ce plan fixe également des objectifs de qualité de l'air spécifiques à certaines zones lorsque les nécessités de leur protection le justifient.
   A ces fins, le plan régional pour la qualité de l'air s'appuie sur un inventaire des émissions et une évaluation de la qualité de l'air et de ses effets sur la santé publique et sur l'environnement.
   En Corse, le plan régional pour la qualité de l'air est élaboré par le président du conseil exécutif. Les services de l'Etat sont associés à son élaboration.


Article L222-2

 

(Loi n° 2002-92 du 22 janvier 2002 art. 24 II Journal Officiel du 23 janvier 2002)(Loi n° 2002-276 du 27 février 2002 art. 109 I b, c Journal Officiel du 28 février 2002)



   Le comité régional de l'environnement, les conseils départementaux d'hygiène et les représentants des organismes agréés prévus à l'article L. 221-3 sont associés à l'élaboration du plan régional pour la qualité de l'air.
   Le projet de plan est mis à la disposition du public pour consultation. Il est transmis pour avis aux communes, aux établissements publics de coopération intercommunale et aux syndicats mixtes compétents pour l'élaboration d'un schéma de cohérence territoriale, aux communes où il existe un plan de déplacements urbains ou un plan de protection de l'atmosphère, ainsi qu'aux autorités compétentes pour l'organisation des transports urbains et aux conseils généraux. Après modifications éventuelles afin de tenir compte des observations du public et des avis des collectivités consultées, il est arrêté par délibération du conseil régional ou, en Corse, par délibération de l'Assemblée de Corse sur proposition du président du conseil exécutif et après avis du représentant de l'Etat.
   Au terme d'une période de cinq ans, le plan fait l'objet d'une évaluation et est révisé, le cas échéant, si les objectifs de qualité de l'air n'ont pas été atteints.
   Le plan est alors modifié en fonction des éléments objectifs du bilan quinquennal et de l'actualisation des données scientifiques et sanitaires.
   En région d'Ile-de-France, le maire de Paris est associé à l'élaboration et à la révision du plan.


Article L222-3

 

(Loi n° 2002-276 du 27 février 2002 art. 109 I d Journal Officiel du 28 février 2002)



   Un décret en Conseil d'Etat fixe les modalités d'application de la présente section, notamment les conditions dans lesquelles le représentant de l'Etat dans la région élabore ou révise le plan régional pour la qualité de l'air, lorsqu'après avoir été invité à y procéder, le conseil régional ou, en Corse, l'Assemblée de Corse, ne l'a pas adopté dans un délai de dix-huit mois.

 

Accueil | Remonter | SURVEILLANCE DE LA QUALITE DE L'AIR | INFORMATION DU PUBLIC | PLANS REGIONAUX POUR LA QUALITE DE L'AIR | PLANS DE PROTECTION DE L'ATMOSPHERE | PLANS DE DEPLACEMENT URBAIN | MESURES D'URGENCE | REDUCTION DE LA CONSOMMATION D'ENERGIE | VEHICULES AUTOMOBILES | DISPOSITIONS FINANCIERES ET FISCALES | CONTROLES ET SANCTIONS | POLLUTIONS CAUSEES PAR DES SUBSTANCES RADIOACTIVES | DEFENSE NATIONALE | ITINERAIRES CYCLABLES


RECHERCHE 

 

---