lexinter.net   

FINANCEMENTS STRUCTURES


 

 

  

 

LA GESTION DE BILAN      INNOVATION FINANCIERE   DETTE  CORPORATE FINANCE  BANQUES D'INVESTISSEMENT  CAPITALISME FINANCIER  DESINTERMEDIATION


Logique des marchés financiers et loi du marché

Les financements structurés sont des financements où l'ingénierie financière est mise en oeuvre pour positionner les établissements financiers en tant que monteurs dans des opérations à valeur ajoutée. Dans le cadre de la désintermédiation les banques privilégient les activités générant des commissions plutôt que des intérêts.

Ces financements sont utilisés dans des secteurs requérant des crédits importants et à risques,  comme les  projets d'infrastructures, énergétiques, de télécommunication ou dans les financements aéronautiques et maritimes ou des télécommunications.

Les techniques structurantes sont utilisées dans le cadre d'opérations à fort degré d'endettement. Il s'agit d'organisation contractuelle et structurelle.

Les spécificités de ces financements structurés se rattachent à la gestion des risques, avec le recours à des notions telles que le recours limité ou la renonciation à recours, la  subordination  conventionnelle et/ou structurelle et l'utilisation de véhicules juridiques ad hoc, en général localisés dans des places off shores. Les aspects comptables sont souvent cruciaux et s'accompagnent de problèmes d'information financière.

Financement structuré et waterfall


Dans un financement structuré il y a une structure verticale de priorité dans les remboursements (intérêt et/ou principal : les règles diffèrent suivant les situations : in bonis et procédure collective) . Cette structure organise la subordination des tranches.

Les financements structurés organisent l'attribution des flux financiers, et la conceptualisation est aidée par l'analogie d'un circuit d'irrigation

Si l'on imagine un schéma d'irrigation utilisant les eaux d'une rivière et allant d'amont en aval, des levées sont baties (par des structures sociétaires et/ou par un des clauses conventionnelles) permettant les dérivations. Celui qui est en haut ferme jusqu'à ce qu'il est satisfait ses besoins en flux financier pour se remplir de ses droits. Ensuite il ouvre et le suivant fait la même chose

Lorsque l'eau est épuisée, il ne reste rien pour ceux qui sont en aval.

L'actionnaire est la mer par rapport aux rivières qui arrose le champ des créanciers. Plus les créanciers sont subordonnés , plus il demande une rémunération importante : c'est le prix du risque.

Plus on est près de la mer, plus les fonds sont assimilables à des fonds propres. La dette en haut est classique pur, la dette au milieu est mezzanine, la dette en bas du quasi-fonds propre Dès que l'on dépasse le milieu, une partie de plus importante de la rémunération du risque est un intéressement au succès. C'est pour cela que plus on va vers le bas, plus on a recours à des titres complexes, ou hybrides, qui associent un aspect dette et un aspect participation au capital, par l'adjonction d'options de souscription d'action ou de bons de souscription d'actions


DETTE DANS LES FINANCEMENTS STRUCTURES


COLLATERALIZED DEBT OBLIGATIONS

 


RECHERCHE 

 

VIE PRATIQUE ET DROIT      ENTREPRISE ET DROIT       TRAVAIL ET DROIT        

RECHERCHE JURIDIQUE   DICTIONNAIRE JURIDIQUE