lexinter.net   

MARCHE MONETAIRE


 

 

  

 

MARCHES DE CAPITAUX  MARCHES DE TAUX D'INTERET   FINANCE DE MARCHE   MONNAIE   DECLOISONNEMENT


La météo financière provoque le dérèglement climatique sur les marchés financiers

Logique des marchés financiers et loi du marché


Le marché monétaire

Le marché monétaire  fait partie du marché des capitaux, c'est le marché des capitaux à court terme,  à la différence du  marché financier qui  est le marché sur lequel sont émis et échangés les titres à moyen ou à long terme , comme les actions et les obligations.

Le moteur de la création monétaire est le crédit, qui alimente l'expansion économique. Le marché monétaire contribue au contrôle de l'inflation, puisque les prix dépendent de vitesse relative de  la création de monnaie et de la création de richesse (biens et services).

C'est le marché sur lequel sont fixés les taux d'intérêt à court terme. Il comprend deux marchés qui se juxtaposent partiellement , le marché interbancaire et le marché des titres de créances négociables.

L'accès au marché monétaire est réglementé. Deux types d' intermédiaires  interviennent sur le marché monétaire, les agents du marché interbancaire et les organisateurs principaux du marché.

C'est sur ce marché que  les institutions financières - Trésors nationaux, banques centrales, banques, gestionnaires de fonds, assureurs, etc - et les grandes entreprises  se procurent  des financements courts.

Les produits traités

Produits au comptant

  • Parmi les instruments au comptant, qui sont donc les instruments directs de refinancement ou de placement de numéraire, on trouve :

  • les prêts interbancaires  qui se font suivant les marchés à l'Euribor ou au Libor

  • les  pensions  qui sont des prêts interbancaires garantis par  des actifs identifiés mais non livrés à la contrepartie ;

  • la pension livrée ou  repos (rémérés ou  "repurchase agreement"

  • les  titres de créances négociables à court terme, produits de facto à savoir principalement les bons du Trésor émis par les Trésors nationaux (ceux du Trésor français sont les BTF et les BTAN courts), les certificats de dépôts  émis par les banques et les billets de trésorerie  émis par les entreprises ;

  • des valeurs mobilières, théoriquement accessibles aux particuliers, principalement des emprunts d'état (pour la France, voir : OAT) courts mais aussi des obligations  courtes émises par les collectivités locales ou les entreprises ;

  • les dépôts en devises 

Produits dérivés

  • Les produits dérivés traités sur le marché à terme sont principalement

  • le change à terme  qui correspond a une combinaison d'un   prêt virtuel dans une devise et à un emprunt virtuel dans une autre devise;

  • et les FRA, Forward rate agreements

  • les swaps  de taux d'intérêt, c'est-à-dire des contrats d'échange de taux d'intérêt, généralement d'un taux fixe contre un taux variable, basés :

    • soit sur des taux au jour le jour

    • soit sur les taux des prêts interbancaires en blanc, les  Interbank Offered Rates  (Interbank Offered Rates), également constatés et publiés par une banque centrale ou un organisme professionnel (voir Euribor, Libor)   

  • les contrats à terme et options  sur contrats à terme sur des marchés organisés ( comme le LIFFE ou Eurex) 

  • les options sur swaps  de gré à gré ;

  • etc.

Marché monétaire de la zone euro et marché monétaire américain

Le marché monétaire de la zone euro et celui des États-Unis sont d'un volume à peu près équivalent. Ils   sont, de loin, les plus actifs et les plus importants du monde. Sur certains instruments, comme le repo, ils représentent à eux deux jusqu'à 90% des transactions mondiales.

Il existe, sur chacun de ces deux marchés, en gros deux marchés directeurs des taux à court terme :

  • à très court terme, celui des prêts en blanc au jour le jour:

    Le taux moyen de ces prêts dans la zone euro est l'Eonia  (anciennement Taux du marché monétaire TMM)

    Ils sont appelés Fed Funds aux USA

     

  • à plus long terme, celui des contrats futures sur IBOR

    • pour la zone euro, sur Euribor  3 mois du   LIFFE ;

    • pour les USA, sur le  Libor  3 mois du CBOT   de Chicago

Opérations de la banque centrale

Le contrôle de la politique monétaire est faite par les banques centrales. Pour l'Europe elle est faite au niveau de la Banque Centrale Européenne. Au niveau des Etats Unis il s'agit de la Federal Reserve.

Au-delà de la gestion du système de paiements, une banque centrale utilise le marché monétaire pour :

  • gérer au quotidien la liquidité du système bancaire, et par osmose, de l'économie en général (pour combattre l'inflation  ou la déflation

  •  en cas de crise financière, fournir suffisamment de liquidités pour éviter un arrêt du système financier, voire des faillites en chaînes - ce qui a été fait notamment le 11 septembre 2001, puis dans le cadre de la crise financière issue de la crise des subprime ;

  • piloter les taux d'intérêts à court terme

  • placer les réserves de change des banques centrales étrangères.  À la fin des années 1990, celles-ci sont devenues colossales, principalement en Asie, et une partie importante de l'activité des banques centrales américaine et européennes sur les marchés est effectuée pour le compte de banques centrales asiatiques.

Par ailleurs, les banques de la zone euro doivent constituer des réserves obligatoires  auprès de la BCE.

MARCHE INTERBANCAIRE
MARCHE DES TITRES NEGOCIABLES
MARCHE DES OBLIGATIONS
REMERES-REPOS
EONIA


DECLOISONNEMENT

 

 

 

 

 

 

 


RECHERCHE 

 

VIE PRATIQUE ET DROIT      ENTREPRISE ET DROIT       TRAVAIL ET DROIT        

RECHERCHE JURIDIQUE   DICTIONNAIRE JURIDIQUE