lexinter.net   

PRODUITS DERIVES


 

 

  

 

PRODUITS   MARCHES DERIVES   OPERATIONS A TERME   MARCHES A TERME  FINANCE DE MARCHE

 


Les produits dérivés

La définition des produits dérivés

Les produits dérivés sont des opérations financières reposant sur des opérations  qui sont des dérivés  d'autres opérations.  Les produits dérivés font l'objet de marchés, les marchés de produits dérivés.

Les produits dérivés sont des contrats par lesquels les agents  fixent à l’avance le prix auquel ils peuvent acheter ou vendre une certaine quantité d’actif sous-jacent.

Les produits dérivés sont des actifs financiers qui consistent en des droits à terme ou des droits conditionnels résultant de contrats ou de promesses de contrats. Ils sont liés à des actifs ou indices sous-jacents et leur valeur dépend de l'évolution de ces actifs ou indices entre la conclusion du contrat et son dénouement. La valeur du produit est ainsi dérivé de celle des actifs sous-jacent. Les actifs sous-jacents peuvent être par exemple un taux d'intérêt, une devise et son taux de change, une valeur mobilière et sa valeur , une matière première et sa valeur, un indice.

Ces produits ont été développés comme instruments de couverture, mais ils ont évolué et sont utilisés pour  prendre des positions spéculatives.

L'évolution des produits dérivés

Les premiers contrats portaient sur les matières premières. 

A partir des années 1970 les contrats ont porté sur les produits financiers standard : actions, taux d’intérêt, taux de change Les produits dérivés  ont été ainsi basés sur des actifs financiers consistant en des droits à terme ou des droits conditionnels résultant de contrats ou de promesses de contrats concernant d'autres produits financiers existants .  Les  sous-jacents peuvent ainsi relever du marché des changes (devises)  , du marché boursier  (actions par exemple) ou des marchés de matières premières.

Le  début des années 1980 a vu  l’introduction des premiers contrats dérivés sur indice . Dans les  contrats sur indice, il n'y a plus de livraison effective, le cas échéant, de l’actif qui sert de support. Les positions encore ouvertes donnent lieu à un règlement en espèces fonction de la différence entre le cours de liquidation de l’indice au comptant et le dernier cours de compensation (dans le cadre des contrats à terme fermes) ou le prix d’exercice (dans le cas des contrats optionnels).

L' innovations financières a créé des produits dérivés de plus en plus complexes.  Des produits simples, dits à la vanille, l'innovation financière est passée à des  produits  – dits « exotiques » ou de deuxième, voire de troisième génération . Le  développent  se fait autour de deux axes : transformation des caractéristiques des contrats et extension de la nature du sous-jacent.

L'innovation financière est particulièrement active sur les marchés de gré à gré (marchés OTC). De nouveaux contrats étaient sans cesse créé, avec des   des clauses de paiements  de plus en plus étranges originales : options asiatiques, à barrières, digitales, etc.   

Toutes sortes d’actifs dérivés étaient créés, utilisant comme support tout ce qui est objectivement mesurable   Des produits dérivés ont ainsi été créés concernant des risques microéconomiques comme des risques macroéconomiques . Les "ingénieurs financiers" ont développé  des contrats sur l’inflation, le chômage , la volatilité des marchés boursiers, la température, la force des tremblements de terre (indice de Richter), le nombre de buts marqués au cours d’une compétition de football, etc. croissance du PIB, l’inflation, le nombre d’emplois créés, le prix de l’immobilier .  Il peut s’agir des indices, mais aussi de la volatilité des indices, de franchissements de seuils (plafonds ou planchers) de variation dans un tunnel ou en dehors. 

Ces produits, compte tenu de cette évolution,   posent des problèmes  toujours plus complexes de standardisation et de valorisation des contrats .

La nature des produits dérivés

Les produits dérivés sont des instruments financiers à terme au sens de l'article L 211-1 du code monétaire et financier

Les produits dérivés ont été présentés comme des instruments  permettant  une allocation optimale des risques. Leur développement a été associé à l’affirmation d’une efficience accrue  des marchés et la hausse des cours sur les marchés comme le résultat d’une amélioration de l’économie qu’ils auraient contribué à générer. 

En  pratique on constate que  les produits dérivés favorisent la volatilité des marchés sous-jacents . On a  assisté à plusieurs débâcles retentissantes, mettant directement en cause l’usage excessif des produits dérivés et de l’effet de levier

La complexité des produits et la concentration des risques sont en elles mêmes  des sources  de risques du fait de la fréquence et de l’ampleur des risques extrêmes, de l’augmentation de l’incertitude et de la possibilité accrue de risque systémique. 

Le marché des produits dérivés est très rémunérateur pour les banques.  Il s’agit souvent d’opérations à forte valeur ajoutée générant  les marges les plus importantes. Il est aussi très rémunérateur pour les entreprises de marché : plus d’un tiers du chiffre d’affaires d’Euronext ou de la Deutsche Börse provient de la négociation de produits dérivés.

Les dangers des produits dérivés

Censés permettre une meilleure gestion des risques existants, les produits dérivés génèrent en fait de nouveaux risques. L’effet déstabilisant est en particulier lié au fait que les marchés dérivés encouragent les agents à choisir des stratégies plus risquées, et que l’utilisation de ces produits non seulement à titre spéculatif mais même à titre de couverture   conduit à une augmentation de la volatilité.

 Les produits dérivés  ont été qualifiés  par Warren Buffet d’« armes de destruction massive ». La crise financière issue de la crise des subprimes montre que les produits dérivés créent un risque systémique.

 

MARCHES DERIVES

CLASSIFICATION DES PRODUITS DERIVES

LEXIQUE DES PRODUITS DERIVES

DEVELOPPEMENT DES PRODUITS DERIVES

PRODUITS DERIVES ET RISQUES

EVALUATION DES PRODUITS DERIVES

VALORISATION DES ACTIFS FINANCIERS 

EFFET DE LEVIER


Jurisprudence : Opérations sur dérivés et obligations de la banque

 

 

QUALIFICATION DES PRODUITS DERIVES

Les produits dérivés sont des instruments financiers à terme au sens de l'article L 211-1 du code monétaire et financier.


ENRON ET LES PRODUITS DERIVES

 

 

 

 

 


RECHERCHE 

 

VIE PRATIQUE ET DROIT      ENTREPRISE ET DROIT       TRAVAIL ET DROIT        

RECHERCHE JURIDIQUE   DICTIONNAIRE JURIDIQUE