lexinter.net  
 REPERTOIRE LEGISLATIF I 

 INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE

 

 RECHERCHE

                                                                                                                                                                                  

DISPOSITIONS GENERALES ] LE RESEAU DES CAISSES D'EPARGNE ] CAISSES DE CREDIT MUNICIPAL ] BANQUES MUTUALISTES OU COOPERATIVES ] SOCIETES DE CREDIT-BAIL ] COMPAGNIES FINANCIERES ] [ INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ]

Précédente | Remonter

--

CODES  

Civil

COMMERCE

CONCURRENCE

SOCIETES

PROCEDURES COLLECTIVES

CONSOMMATION

PROCEDURE CIVILE

TRAVAIL

JUSTICE ADMINISTRATIVE

MARCHES PUBLICS

IMPOTS

PENAL

PROCEDURE PENALE

MONETAIRE

SECURITE SOCIALE

ENVIRONNEMENT

POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

PROPRIETE INTELLECTUELLE

ROUTE

URBANISME

 

DISPOSITIONS GENERALES ] LE RESEAU DES CAISSES D'EPARGNE ] CAISSES DE CREDIT MUNICIPAL ] BANQUES MUTUALISTES OU COOPERATIVES ] SOCIETES DE CREDIT-BAIL ] COMPAGNIES FINANCIERES ] [ INTERMEDIAIRES EN OPERATIONS DE BANQUE ]

CODE MONETAIRE ET FINANCIER
(Partie Législative)


 

Section 6 : Intermédiaires en opérations de banque
 

 

Article L571-15

 

(Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2002 en vigueur le 1er janvier 2002)

 
(Ordonnance nº 2005-429 du 6 mai 2005 art. 76 Journal Officiel du 7 mai 2005)

   Le fait, pour toute personne physique, d'enfreindre l'une des interdictions prévues à l'article L. 519-1 et à la première phrase de l'article L. 519-2 est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende.


 

 


 

Article L571-16

 

(Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2002 en vigueur le 1er janvier 2002)

   Le fait, pour tout intermédiaire en opérations de banque, de ne pas satisfaire à l'obligation instituée à l'article L. 519-4 est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.

 

 

 

 

 


 

RECHERCHE  

---