lexinter.net  

 

CODE PENAL

TITRE I CRIMES CONTRE L'HUMANITE | TITRE II ATTEINTES A LA PERSONNE HUMAINE

Remonter | ATTEINTES A LA VIE DE LA PERSONNE | ATTEINTES A L'INTEGRITE PHYSIQUE OU PSYCHIQUE DE LA PERSONNE | MISE EN DANGER D'AUTRUI | ATTEINTES AUX LIBERTES DE LA PERSONNE | ATTEINTES A LA DIGNITE DE LA PERSONNE | ATTEINTES A LA PERSONNALITE | ATTEINTES AUX MINEURS ET A LA FAMILLE

MISE EN DANGER D'AUTRUI


Accueil ] Remonter ] RISQUES CAUSES A AUTRUI ] DELAISSEMENT D'UNE PERSONNE HORS D'ETAT DE SE PROTEGER ] ENTRAVES AUX MESURES D'ASSISTANCE OU OMISSION DE PORTER SECOURS ] EXPERIMENTATION SUR LA PERSONNE HUMAINE ] INTERRUPTION ILLEGALE DE LA GROSSESSE ] PROVOCATION AU SUICIDE ] ABUS DE FAIBLESSE ] PEINES ]

RECHERCHE

---
TABLE DES MATIERES

INDEX ALPHABETIQUE

CODE DE PROCEDURE PENALE

CODES  

CIVIL

COMMERCE

CONCURRENCE

SOCIETES

PROCEDURES COLLECTIVES

CONSOMMATION

TRAVAIL

MARCHES PUBLICS

IMPOTS

PENAL

PROCEDURE PENALE

MONETAIRE

SECURITE SOCIALE

ENVIRONNEMENT

POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

PROPRIETE INTELLECTUELLE

ROUTE

URBANISME

 

 

 

Section 1
Des risques causés à autrui (Articles 223-1 à 223-2 )

Section 2
Du délaissement d'une personne hors d'état de se protéger (Articles 223-3 à 223-4 )

Section 3
De l'entrave aux mesures d'assistance et de l'omission de porter secours (Articles 223-5 à 223-7-1 )

Section 4
De l'expérimentation sur la personne humaine (Articles 223-8 à 223-9 )

Section 5
De l'interruption illégale de la grossesse (Article 223-10 )

Section 6
De la provocation au suicide (Articles 223-13 à 223-15-1 )

Section 6 bis
De l'abus frauduleux de l'état d'ignorance ou de faiblesse (Articles 223-15-2 à 223-15-4 )

 

CHAPITRE III
De la mise en danger de la personne

Section 1 : Des risques causés à autrui


Article 223-1


   

Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)

   Le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.

 


Article 223-2


   Les personnes morales peuvent être déclarées responsables pénalement, dans les conditions prévues par l'article 121-2, de l'infraction définie à l'article 223-1. Les peines encourues par les personnes morales sont :
   1° L'amende, suivant les modalités prévues par l'article 131-38 ;
   2° Les peines mentionnées aux 2°, 3°, 8° et 9° de l'article 131-39.
   L'interdiction mentionnée au 2° de l'article 131-39 porte sur l'activité dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de laquelle l'infraction a été commise.

Section 2 : Du délaissement d'une personne hors d'état de se protéger


Article 223-3


   Le délaissement, en un lieu quelconque, d'une personne qui n'est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son état physique ou psychique est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500 000 F d'amende.


Article 223-4


   Le délaissement qui a entraîné une mutilation ou une infirmité permanente est puni de quinze ans de réclusion criminelle.
   Le délaissement qui a provoqué la mort est puni de vingt ans de réclusion criminelle

Section 3 : De l'entrave aux mesures d'assistance et de l'omission de porter secours


Article 223-5


   Le fait d'entraver volontairement l'arrivée de secours destinés à faire échapper une personne à un péril imminent ou à combattre un sinistre présentant un danger pour la sécurité des personnes est puni de sept ans d'emprisonnement et de 700 000 F d'amende.


Article 223-6


   Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 500 000 F d'amende.
   Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à un personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.


Article 223-7


   Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 200 000 F d'amende.


Article 223-7-1

 

(inséré par Loi n° 2001-504 du 12 juin 2001 art. 9 Journal Officiel du 13 juin 2001)



   Les personnes morales peuvent être déclarées pénalement responsables dans les conditions prévues par l'article 121-2 des infractions définies à la présente section.
   Les peines encourues par les personnes morales sont :
   1° L'amende, suivant les modalités prévues par l'article 131-38 ;
   2° Les peines mentionnées aux 2° à 9° de l'article 131-39 ;
   3° La peine mentionnée au 1° de l'article 131-39 pour les infractions prévues aux articles 223-5 et 223-6.
   L'interdiction mentionnée au 2° de l'article 131-39 porte sur l'activité dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de laquelle l'infraction a été commise.

 
Dispositions générales  

 

Crimes et délits contre les personnes  

 

Crimes et délits contre les biens  

 

Crimes et délits contre la nation, l'Etat et la paix publique  

 

Autres crimes et délits

   

 

 

 

 

 

Accueil ] Remonter ] RISQUES CAUSES A AUTRUI ] DELAISSEMENT D'UNE PERSONNE HORS D'ETAT DE SE PROTEGER ] ENTRAVES AUX MESURES D'ASSISTANCE OU OMISSION DE PORTER SECOURS ] EXPERIMENTATION SUR LA PERSONNE HUMAINE ] INTERRUPTION ILLEGALE DE LA GROSSESSE ] PROVOCATION AU SUICIDE ] ABUS DE FAIBLESSE ] PEINES ]

CODE PENAL

RECHERCHE

-----

 

 

---