lexinter.net  

 

         REPERTOIRE LEGISLATIF

CODE DE COMMERCE   CODE DE LA CONSOMMATION

INDEX GENERAL    

PROCEDURE

Accueil ] Remonter ]

CODES  

CIVIL

COMMERCE

CONCURRENCE

SOCIETES

PROCEDURES COLLECTIVES

CONSOMMATION

TRAVAIL

MARCHES PUBLICS

IMPOTS

PENAL

PROCEDURE PENALE

MONETAIRE

SECURITE SOCIALE

ENVIRONNEMENT

POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

PROPRIETE INTELLECTUELLE

ROUTE

URBANISME

 

 

 

DOMAINE D'APPLICATION ] PUBLICITE ] INFORMATION PRECONTRACTUELLE DE L'EMPRUNTEUR ] EXPLICATIONS FOURNIES A L'EMPRUNTEUR ET EVALUATION DE SA SOLVABILITE ] FORMATION DU CONTRAT DE CREDIT ] INFORMATIONS MENTIONNEES DANS LE CONTRAT ] EXECUTION DU CONTRAT DE CREDIT ] CREDIT GRATUIT ] CREDITS AFFECTES ] OPERATIONS DE DECOUVERT EN COMPTE ] CONTRAT DE CREDIT ] REMBOURSEMENT ] SANCTIONS ] [ PROCEDURE ]

 

Section 12 : Procédure

 

Article L311-52 
Le tribunal d'instance connaît des litiges nés de l'application du présent chapitre. Les actions en paiement engagées devant lui à l'occasion de la défaillance de l'emprunteur doivent être formées dans les deux ans de l'événement qui leur a donné naissance à peine de forclusion. Cet événement est caractérisé par :

- le non-paiement des sommes dues à la suite de la résiliation du contrat ou de son terme ;

- ou le premier incident de paiement non régularisé ;

- ou le dépassement non régularisé du montant total du crédit consenti dans le cadre d'un contrat de crédit renouvelable ;

- ou le dépassement, au sens du 11° de l'article L. 311-1, non régularisé à l'issue du délai prévu à l'article L. 311-47.

 

Lorsque les modalités de règlement des échéances impayées ont fait l'objet d'un réaménagement ou d'un rééchelonnement, le point de départ du délai de forclusion est le premier incident non régularisé intervenu après le premier aménagement ou rééchelonnement conclu entre les intéressés ou après adoption du plan conventionnel de redressement prévu à l'article L. 331-6 ou après décision de la commission imposant les mesures prévues à l'article L. 331-7 ou la décision du juge de l'exécution homologuant les mesures prévues à l'article L. 331-7-1.

 

 

CODE DE LA CONSOMMATION (Partie Législative)

Section 8 : Procédure


Article L311-37

 

(Loi n° 95-125 du 8 février 1995 art. 27 Journal Officiel du 9 février 1995 en vigueur le 1er août 1995)(Loi n° 2001-1168 du 11 décembre 2001 art. 16 II 1° et 2° Journal Officiel du 12 décembre 2001)



   Le tribunal d'instance connaît des litiges nés de l'application du présent chapitre. Les actions en paiement engagées devant lui à l'occasion de la défaillance de l'emprunteur doivent être formées dans les deux ans de l'événement qui leur a donné naissance à peine de forclusion.
   Lorsque les modalités de règlement des échéances impayées ont fait l'objet d'un réaménagement ou d'un rééchelonnement, le point de départ du délai de forclusion est le premier incident non régularisé intervenu après le premier aménagement ou rééchelonnement conclu entre les intéressés ou après adoption du plan conventionnel de redressement prévu à l'article L. 331-6 ou après décision du juge de l'exécution sur les mesures mentionnées à l'article L. 331-7.

OBLIGATION D'INFORMATION DES CAUTIONS ET DELAI DE FORCLUSION
 

     Précédente ] Accueil ] Remonter ]

Répertoire Jurisprudentiel   Bibliographie Jurisprudentielle  Bibliographie Doctrinale  Guide Thématique   Textes Européens Recherche Internationale  Actualité

Accueil LEXINTER.NET