lexinter.net  

 

                  

CODE DE PROCEDURE CIVILE

DISPOSITIONS GENERALES
 

Accueil | Remonter | DISPOSITIONS GENERALES | LES SUBSIDES | L'ACTE DE NOTORIETE | CONSENTEMENT A LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

RECHERCHE

---

 

 

NOUVEAU CODE DE PROCEDURE CIVILE

 

Section I : Dispositions générales

 

 


 

Article 1149

 

(Décret nº 81-500 du 12 mai 1981 art. 5 et 52 Journal Officiel du 14 mai 1981 rectificatif JORF 21 mai 1981 en vigueur le 1er janvier 1982)

 
(Décret nº 93-1091 du 16 septembre 1993 art. 9 Journal Officiel du 17 septembre 1993)

 
(Décret nº 2006-640 du 1 juin 2006 art. 19 II Journal Officiel du 2 juin 2006 en vigueur le 1er juillet 2006)

   Les actions relatives à la filiation et aux subsides sont instruites et débattues en chambre du conseil.
   Le jugement est prononcé en audience publique.


 

 


 

Article 1149-1

 

(inséré par Décret nº 93-1091 du 16 septembre 1993 art. 10 Journal Officiel du 17 septembre 1993)

   Lorsque, en cas de changement de filiation, l'enfant majeur consent à la modification de son nom, ce consentement est reçu par un officier de l'état civil, un notaire, un agent diplomatique ou consulaire français ou par la juridiction qui prononce la légitimation ; dans ce dernier cas, il en est fait mention au dispositif de la décision.


 

 


 

Article 1150

 

(Décret nº 81-500 du 12 mai 1981 art. 5 et 52 Journal Officiel du 14 mai 1981 rectificatif JORF 21 mai 1981 en vigueur le 1er janvier 1982)

 
(Décret nº 2006-640 du 1 juin 2006 art. 19 I, art. 19 III Journal Officiel du 2 juin 2006 en vigueur le 1er juillet 2006)

   Le délai de pourvoi en cassation suspend l'exécution de la décision qui établit ou modifie le lien de filiation. Le pourvoi en cassation exercé dans ce délai est également suspensif.


 

 


 

Article 1151

 

(Décret nº 81-500 du 12 mai 1981 art. 5 et 52 Journal Officiel du 14 mai 1981 rectificatif JORF 21 mai 1981 en vigueur le 1er janvier 1982)

 
(Décret nº 2006-640 du 1 juin 2006 art. 19 I, art. 19 V Journal Officiel du 2 juin 2006 en vigueur le 1er juillet 2006)

   Le ministère public représente l'Etat dans les actions en recherche de paternité exercées en l'absence d'héritiers du père prétendu ou lorsque ceux-ci ont renoncé à la succession.


 
 
 
 
Accueil
NATIONALITE DES PERSONNES PHYSIQUES
ACTES DE L'ETAT CIVIL
REPERTOIRE  CIVIL
LES FUNERAILLES
LES ABSENTS
L'OBLIGATION ALIMENTAIRE ET LA CONTRIBUTION AUX CHARGES DU MARIAGE
LA PROCEDURE EN MATIERE FAMILIALE
FILIATION ET SUBSIDES
DECLARATION D'ABANDON
ADOPTION
AUTORITE PARENTALE
TUTELLE DES MINEURS
REGIMES DE PROTECTION DES MAJEURS
Accueil
Remonter

 

 

---

RECHERCHE

Index Législation   Index Bibliographie Doctrinale  Index Bibliographie Jurisprudentielle   INDEX GENERAL